vendredi 9 novembre 2001
 Décalé
  
   Rechercher un article :  

 ACTUALITES
 à la une
 international
 france
 société
 régions
 horizons
 analyses & forums
 entreprises
 euro
 communication
 aujourd'hui
 météo
 sports
 sciences
 culture

 AUTRES EDITIONS
 version texte
 tous les dossiers
 tous les forums
 lettres
 d'information

 les dessins du jour
 le Monde en pdf
 le Monde en html
 version palm

 CHAINES
 interactif
 sortir
 livres
 éducation
 emploi
 immobilier
 finances

 SERVICES
 archives du Monde
 services
 aux lecteurs

 contactez-nous
 sté des lecteurs

 OUTILS
 espace personnel
 mail gratuit
 mots croisés
 webcam
 outils de recherche
 navigateurs
 & utilitaires

 traducteur
 questions de
 français

   
Comment en finir avec les déjections canines ? | D.R.
 Comment en finir avec les déjections canines ? | D.R.
Article au format texte pour impression Envoyer par email cet article à un ami
 
 Les autres décalés
Le caviar de Laetitia
LEMONDE.FR | 09.11.01 | 13h57
Internetum magnum est
LEMONDE.FR | 08.11.01 | 13h43
X-Files chez Ardisson
LEMONDE.FR | 07.11.01 | 13h47
De la poésie en milieu guerrier
LEMONDE.FR | 05.11.01 | 13h59
La publicité à l'heure des catastrophes
LEMONDE.FR | 02.11.01 | 14h22
 
LEMONDE.FR | 06.11.01 | 13h30
MIS A JOUR LE 06.11.01 | 14h37
La crotte pèse 183 euros

Quel est le Parisien qui n'a pas, alors qu'il déambulait distraitement dans les rues de la capitale, copieusement écrasé d'une chaussure malheureuse une terrible déjection canine, luisante et malodorante ?

Le mot de Cambronne est, dans ces moments, utilisé à bon escient. Mais ces incidents cumulés, aussi bénins semblent-ils, ont un coût. Les 200 000 chiens parisiens produisent un poids annuel de 5 840 tonnes d'étrons, qui, une fois foulés, provoquent environ 650 accidents par an. Pour assurer l'enlèvement et le nettoyage des crottes de la gent canine, 10,6 millions d'euros sont nécessaires (70 millions de francs).

La nouvelle équipe municipale a donc décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Yves Contassot, adjoint écologiste au maire de Paris, est en charge de la propreté de la ville. C'est à lui qu'est revenue la délicate tâche d'en finir avec les incivilités des propriétaires de chiens, et, vieille lune, de faire entrer le ramassage des crottes dans les mœurs parisiennes. Et ce, dès le premier semestre de l'année 2002.

Depuis le 10 octobre, des distributeurs de sacs sont installés sur la voie publique et dans les espaces verts. Du 15 au 20 octobre, des animations ont eu lieu autour des distributeurs de sacs (un modèle sobrement nommé "Toutounet"), où des éducateurs ont tenté de convaincre les propriétaires de ramasser les crottes de leurs chiens. Du 5 au 9 novembre, se déroule une seconde semaine de "sensibilisation", pour "préciser ce qui a été mal compris", explique-t-on du côté de la Mairie de Paris.

Au cas où, malgré ces semaines d'initiation au ramassage, les Parisiens ne comprendraient toujours pas, Yves Contassot s'est doté d'"une force de dissuasion" : des contractuelles, habilitées à verbaliser tout propriétaire de chien qui ne ramassera pas les déjections de son toutou. Les amendes seront de 1 200 francs (183 euros). On pourra voir, dès aujourd'hui, si la mise en œuvre de ce système punitif sera réelle et efficace.

Eric Nunès


Articles recommandés




Droits de reproduction et de diffusion réservés; © Le Monde 2001
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.
Politique de confidentialité du site.